Lectures scandinaves

Un voyage de 6 mois en Scandinavie, se sont aussi des lectures, de littérature scandinave bien entendu, et donc des coups de coeur, ou des critiques de livres, au choix, voici les nôtres, précision : la numérotation n’a pas valeur de classement, elle est aléatoire et changeante avec le temps 😉 . Les lectures sont communes à plusieurs lecteurs, la signature est celle du ou des rédacteurs du coup de coeur. En tout, 27 lectures scandinaves dont 25 commentées en fin de voyage…Et quelques autres par la suite !

IMG_4672.jpg

 

1/ Henning Mankell « Les chaussures italiennes », Points, roman suédois, 2006.

Pas de surprise cette fois-ci, ce roman est superbe ! Henning Mankell, l’un des auteurs phares du roman contemporain suédois, connu aussi pour ces romans policiers et son inspecteur Kurt Wallander, signe la un livre magnifique. L’histoire est celle de Fredrik Welin, un homme bourru et solitaire, ancien médecin chirurgien qui a quitté toute vie sociale suite à une opération manquée et qui s’est installé depuis plus de dix ans sur une petite île en Suède, île dont il est le seul habitant ! Son occupation principale est son bain quotidien dans l’eau glacée qui l’entoure, le reste de son temps est consacré à son chien, son chat, son cahier de bord et sa relation des plus étonnantes avec le facteur qui passe inlassablement le voir chaque jour sans aucun courrier. La vie de notre insulaire va être complètement bouleversée par l’arrivée d’une ancienne compagne, aujourd’hui très malade, qui le retrouve sur son île lors d’une scène inoubliable. S’ensuivra pour Frederik Welin différentes rencontres, il va être obligé de quitter un temps son île, essentiellement avec des femmes qui vont mettre à plat sa vie, son organisation, ses sentiments,…L’histoire de Federik et ses femmes est très belle, on ne peut plus originale, l’écriture de Henning Mankell remarquable, l’auteur vise bien et nous touche à chaque fois. Superbe !

Pascal Giraud

2/ Åsa Larsson « Horreur boréale », Folio Policier, roman suédois, 2003.

Trés belle surprise ! Åsa Larsson est assurément une excellente auteure, ou autrice, c’est au choix ;-). Ce polar qui se déroule pour partie à Stockholm, mais surtout à Kiruna, petite ville suédoise en Laponie est vraiment un très bon livre. Le point de départ du roman est le meurtre atroce de Victor Strandgard, une sommité du monde religieux en Laponie, qui va bouleverser l’actualité laponne ainsi que la vie de l’héroïne Rebecka Martinsson, avocate fiscaliste à Stockholm qui a des liens anciens avec la communauté religieuse de Kiruna. L’enquête à laquelle va se mêler directement Rebecka, les descriptions de la vie hivernale en Laponie, la place de la religion dans cette région, les relations entre les différents protagonistes…tout est bien construit et bien écrit et nous emporte. Plus qu’un très bon polar, un très bon livre !

Pascal Giraud

3/ Erlend Loe « Doppler », Gaïa, roman norvégien, 2004.

Excellent ! Erlend Loe nous transporte dans la forêt juste au-dessus d’Oslo en compagnie de Doppler son anti-héros burlesque. Celui-ci, bon norvégien bien rangé jusque là part s’installer avec sa tente dans la forêt suite à une chute à vélo qui l’a bien secoué et va bouleverser sa vie. Il quitte femme, enfant, travail, amis, société de consommation et tout le toutim pour vivre seul dans la forêt, de toute façon « il n’aime pas les gens » répète t-il en permanence. Il accueille un jeune élan qui deviendra son fidèle compagnon, vit de chasse, cueillette, troc et de vols dans les maisons bourgeoises avoisinantes, philosophie sur ses choix,  fait de truculentes rencontres et renait à la vie. Impossible de réduire ce livre à l’histoire, car tout est dans les petites saynètes qui se succèdent , les pensées drolatiques de Doppler, on rit à chaque page, on réfléchit aussi avec lui sur ses choix d’avant et d’après l’accident. A lire, sans modération !

Pascal Giraud

4/ Lars Kepler « L’hypnotiseur » Babel noir, roman suédois, 2010.

Ce polar assez sanglant, oeuvre d’un couple d’auteurs suédois qui se cache sous le pseudonyme de Lars Kepler, est  parfait pour les amoureux du roman policier et de l’épouvante avec son suspense insoutenable et son rythme effréné. Ce livre qui peut, de part sa couverture et son nombre de pages, réfréner les ardeurs, est en fait un excellent choix de lecture. Une fois la lecture démarrée impossible de s’arrêter ! Malgré quelques passages surréalistes, le livre reste excellent dans son domaine. L’histoire, qui se passe à Stockholm, est celle du meurtre d’une famille entière, de l’enlèvement du fils d’Èrik Maria Bark, psychiatre et hypnotiseur, et de l’enquête hors du commun menée par l’inspecteur Joona Linna aidé de l’hypnotiseur… Enquête passionnante, à dévorer sans modération !

Edgar Giraud (interdit -16 ans, en principe !) & Pascal Giraud

5/ Anne B. Radge « Je ferai de toi un homme heureux », 10/18, roman norvégien, 2013.

Anne B. Radge nous transporte à Trondheim, sur la cote ouest norvégienne durant les années 60, à la rencontre de 8 familles attachantes et insupportables, bienveillantes et névrosées, accueillantes et renfermées, drôles et pathétiques ! On s’attache très vite à ces familles composants les habitants d’un nouvel immeuble à Trondheim, ou l’accès au progrès technologique, les mouvements d’indépendances et l’évolution des moeurs commencent doucement à bouleverser les habitudes et l’équilibre des relations. Ce roman est une petite douceur des plus agréables, le talent d’Anne B. Radge pour nous faire pénétrer dans l’intimité des uns et des autres transforme chacun en nos potentiels voisins de pallier du quotidien. On rit, on s’énerve, et on prend petit à petit la méchante habitude de chacun à vouloir savoir ce qui se passe juste en face de chez lui.

Pascal Giraud

6/ Arto Paasilinna « Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison » Folio, roman finlandais, 1998.

Arto Paasilinna est surement un des auteurs scandinaves les plus populaires en France, et ceci est bien mérité ! Dans « Le potager… », un inspecteur des Services Secrets Finlandais est envoyé en Laponie pour enquêter suite à des rumeurs de disparitions à l’Étang aux Rennes, immense exploitation agricole bio. Voilà la base de l’histoire que nous conte Arto Passalinna, dans ce roman loufoque, fait de rebondissements, d’anecdotes cocasses et de rencontres improbables. On rit beaucoup avec notre inspecteur Jalmari Jyllänketo et la galerie de personnages qui l’accompagne. Le titre du roman est à l’unisson de l’histoire…A lire, pour rire et pour passer un excellent moment en Laponie.

Anne, Edgar et Pascal Giraud

7/ Olivier Truc « Le dernier lapon » Points, roman français, 2003. 

Le roman d’Olivier Truc est le seul roman écrit par un français de notre sélection puisqu’il s’agit d’une sélection de lectures scandinaves bien entendu ! Mais évidemment avec un titre pareil, je me suis dit qu’il avait toute sa place ici, et bien je ne me suis pas trompé ! L’auteur connaît très bien les contrées scandinaves, il habite la suède depuis 20 ans, et il réussit parfaitement à nous immiscer dans la vie locale sous les latitudes polaires de la Laponie. C’est d’ailleurs un des grands plaisirs que l’on éprouve à la lecture du roman. Si vous souhaitez découvrir la Laponie, ses terres gelées, son air glacial, mais aussi ses habitants originels, les sames, et leurs coutumes et légendes et mieux comprendre leur histoire, voici un polar qui va vous convenir. Ce d’autant que l’histoire est très bien construite, l’enquête haletante et les personnages attachants. Les deux héros, Nina et Kelmet, font partie de la Police des rennes, police non armée qui travaille essentiellement auprès des éleveurs de rennes, et enquêtent ici sur l’étrange meurtre d’un éleveur retrouvé les oreilles tranchées. On croisera en route avec eux, harnachés sur leurs motoneiges, toute une galerie de personnages secondaires très forts au cours d’une enquête complexe mélangeant racisme local, vieilles histoires glauques, légendes et traditions lapones et compagnies minières peu regardantes. Partez vite en voyage en Laponie avec cet excellent polar !

Pascal Giraud

8/ Jo Nesbø « L’homme chauve-souris » Folio policier, roman norvégien, 1998.

L’inspecteur Harry Hole de la police d’Oslo est envoyé en Australie pour aider la police locale à enquêter sur le meurtre d’une jeune norvégienne à Sydney. L’enquête va plonger, Harry, et nous avec,  dans l’Australie d’aujourd’hui, sa culture, le bien être apparemment partagé , le flux permanent d’étranger venus du monde entier, la place des aborigènes dans la société, la vie nocturne et les bas-fonds… Du coup, plus qu’une immersion dans sa Norvège natale, Jo Nesbø, auteur phare du polar nordique, nous fait partager sa découverte de l’Australie. Le polar est très réussi, les fausses pistes et les rebondissements sont nombreux, le rythme endiablé, la personnalité d’Harry Hole attachante, du polar, du pur, du vrai !

Pascal Giraud

9/ Kim Leine « L’abîme » Gallimard Collection du monde entier, roman norvégien, 2018.

Ce roman nous fais traverser la première moitié du 20e siècle en suivant le parcours de deux frères jumeaux danois. Les deux frères, après avoir participé à la guerre d’indépendance de Finlande seront marqués à vie du sceau de la guerre et de ses horreurs. Ils vont par la suite voyager dans toute la Scandinavie et l’ensemble de l’Europe du Nord, jusqu’à la France, à la découverte de la vie en période de paix, à la recherche d’une paix intérieure et assoiffés de liberté. Roman témoignage d’une période mouvementée en Europe, on y suit avec intérêt le parcours chaotique des deux protagonistes épris de liberté mais durablement marqués par la guerre. Roman ambitieux, dense, à découvrir.

Anne Giraud & Pascal Giraud

10/ Aki Ollikainen « La faim blanche », 10/18, roman finlandais, 2016.

Ce très beau et très court roman se déroule durant la grande famine de l’hiver 1867 en Finlande, on y suit parallèlement deux mondes qui s’évitent : le peuple qui souffre et meurt peu à peu et les élites qui résistent. L’héroïne, Marja, fille du peuple qui après avoir perdu son mari dans de tragiques conditions doit fuir la campagne enneigée et glacée, avec ses deux jeunes enfants, Mataleena et Juho, pour essayer de trouver de quoi se nourrir. Leur chemin est dramatique, parsemé de douleurs et d’abominations et ne peut que mal finir…De l’autre côté on suit quelques personnalités de l’élite finlandaise qui essayent plus ou moins de trouver des solutions à toute la misère du pays tout en conservant une distance hautaine avec les miséreux. Le sujet du roman est, on le voit, très dur, tout comme sa narration, mais l’écriture est très belle, les images saisissantes, les personnages forts, et une petite lumière d’espoir reste vivace jusqu’au bout. Très beau texte, à lire !

Pascal Giraud

11/ Arnaldur Indriðason « Betty », Points, roman islandais, 2003.

Roman policier qui se déroule en Islande ou l’on découvre la belle Betty, majestueuse manipulatrice, qui fait tourner les têtes. Ce roman est particulièrement prenant notamment du fait de sa construction ou l’on passe successivement de ce que le personnage principal vit au quotidien aujourd’hui (l’emprisonnement) et son passé avec Betty qui a boulversé sa vie. Avertissement au lecteur formaté que nous sommes souvent, vous allez peut être bien être la prochaine victime des manipulations de la Betty d’Arnaldur Indriðason ! Polar efficace !

Anouk Giraud & Pascal Giraud

12/ Ragnar Jónasson « Snjór », Points, roman islandais, 2010.

Ari Thor, jeune policier, accepte une première affectation, à la fin de ses études dans un petit village des plus tranquilles perdu au fin fond de l’Islande. La mort suspecte d’un vieil écrivain du village, que le chef de la police locale veut faire passer pour un accident afin de conserver le calme qui sévit ici, va interloquer Ari Thor. Il va mener son enquête à l’insu de son supérieur. Puis un second décès va faire sortir le village de sa quiétude. A partir de là l’enquête prend de l’ampleur, et les pistes se multiplient pour Ari Thor…Le roman se caractèrise par une atmosphère oppressante, entre le chef de la police qui ne lâche pas Ari Thor, les conditions météorologiques de l’hiver islandais, les routes bloquées par la neige, le regard méfiant des habitants du village…Tout oppresse le policier et le lecteur. L’enquête est très bien menée, on découvre avec plaisir l’Islande et ses habitants, très bon roman policier qui donne vraiment envie de lire le second tome Mörk…

Anouk Giraud & Pascal Giraud

13/ Anne B.Radge « La trilogie des Neshov », 3 livres : Tome 1 : « La terre des mensonges. » Tome 2 : « La ferme des Neshov. » Tome 3 : « L’héritage impossible. » 10/18, roman norvégien.

Ces 3 romans nous font découvrir l’histoire originale d’une famille paysanne norvégienne, bousculée par le mensonge et les difficultés. Le premier roman démarre avec la grave maladie de la mère et le retour des 3 frères aux vies si éloignés les unes des autres, auprès d’elle à la ferme familiale. À partir de là les problèmes liés au secret familial ne font que remonter à la surface et font exploser la famille. La trilogie est passionnante, les personnages particulièrement haut en couleurs et attachants, Anne B.Radge est une conteuse d’exception.

Anne & Edgar Giraud

14/ Jørn Riel « La vierge froide et autres racontars » 10/18, roman danois, 1974.

Jørn Riel, a vécu plusieurs années au Groenland, territoire danois, et en a ramené des « racontars », sortes de nouvelles à chutes polaires. Ce livre est la première fournée de racontars et nous permet de nous familiariser avec les personnages hauts en couleur de cette contrée particulièrement hostile, où la neige, le froid, la solitude, la nuit polaire, ont tendance à faire tourner les têtes. Ces racontars sont très drôles et forment comme un petit roman polaire à l’humour glaçant. Pur plaisir, à dévorer !

Pascal Giraud

15/ Camilla Läckberg « Le dompteur de lions » Actes Sud, roman suédois, 2014.

L’histoire démarre par le décès d’une jeune fille, portée disparue depuis 4 mois, renversée par une voiture sur une route près de Fjällbacka en Suède. L’étrangeté de cette victime est aussi du à ses horribles mutilations antérieures à l’accident. L’enquête va commencer, et pour Patrik Hedström le policier favori de Camilla Läckberg elle va s’avérer des plus complexes et des plus surprenantes. Avec ce neuvième volet de la série Fjällbacka, Camilla Läckberg nous rend dingue ! Le roman est construit avec une succession de saynètes qui donne un rythme endiablé à l’histoire. Le suspens haletant du livre ne pourra que vous emporter !

Edgar & Pascal Giraud

16/ Jostein Gaarder « Le monde de Sophie » Points, roman norvégien, 2002.

à venir…

Anne & Pascal Giraud

17/ Katarina Mazetti « La tombe du mec d’à côté » Gaïa, roman suédois, 1998.

Quand Désirée, la citadine de Stockholm, intellectuelle, un peu coincée qui vient de perdre son mari et Benny, le paysan brusque et ironique qui vient de perdre sa mère se rencontrent au cimetière, il est difficile d’imaginer un quelconque avenir entre ces deux là ! Et pourtant c’est bien ce qui va se passer à la suite de multiples quiproquos et rebondissements, les deux protagonistes que tout opposent vont se rencontrer, s’aimer, se séparer, se retrouver, se déchirer…Katarina Mazetti, fille d’agriculteurs suédois, devenue intellectuelle connaît bien ces deux mondes et en joue très bien dans ce roman rempli d’humour, de romantisme, de passion, qui se lit avec beaucoup d’entrain. Très plaisante sucrerie pour passer un doux, et drôle, moment.

Anne & Pascal Giraud

18/ Anders Winroth « Au temps des Vikings » La Découverte, essai suédois, 2018.

Superbe ouvrage pour découvrir ou approfondir ses connaissances sur les Vikings. Il s’agit d’un essai, écrit par l’un des plus grands spécialistes des Vikings, Anders Winroth qui est professeur d’histoire médiévale à l’université de Yale. Le livre se lit facilement, il peut se lire comme un roman de A à Z ou de façon plus haché en piochant les chapitres selon ses propres préférences. On y apprend énormément sur la période des vikings en Scandinavie et ses impacts sur le monde, l’auteur est très précis dans ses écrits et cherche aussi à casser les a-priori que l’on peut avoir sur ces hommes du Nord…Passionnnant et enrichissant.

Pascal Giraud

19/  Jørn Riel « Le chant pour celui qui désire vivre » 10/18, roman danois, 1985.

Ce livre est un recueil de trois romans « Heq », « Arluk » et « Soré » dont les histoires s’enchainent et couvrent 1000 ans de l’histoire du Groenland et de ses habitants. Des liens de parenté lointains existent entre les premiers habitants en l’an mil qui accompagnèrent Heq dans son long voyage entre ce qui est aujourd’hui le Canada et le Groenland, Arluk, qui y habitait dans les années 1500 et Soré, jeune groenlandaise du 20éme siècle. Le récit est porté par les merveilleux paysages enneigés, les traditions ancestrales, les rites et croyances de ces peuples du Grand Nord. La dureté de la vie dans ces contrées, le destin tragique, souvent horrible de chacun n’empêche pas le texte d’être très beau, poétique souvent, avec une spiritualité omniprésente. Un très beau récit de voyage dans le Grand Nord à lire pour sortir des chemins habituels.

Pascal Giraud

20/ Nicolas Kessler « Scandinavie » Culture Guides PUF, essai français, 2009.

Voilà un essai passionnant pour découvrir l’histoire complète de la Scandinavie. D’une part l’auteur, professeur agrégé et docteur en histoire, nous éclaire sur la Grande Histoire de ces pays (Danemark, Norvège, Suède, Islande, puis Finlande et les satellites Groenland, Iles Féroés…), ce qui permet de comprendre qui sont les habitants d’aujourd’hui de la Scandinavie et quel a été le long chemin pour faire des ces pays , des démocraties modernes, bien souvent citées en exemple. Et par ailleurs, l’ouvrage est parsemé de très intéressants focus culturels, littéraires, voir touristiques. Ce qui fait de cet ouvrage un incontournable pour qui va voyager en Scandinavie et veut connaitre et comprendre en profondeur les pays visités. Instructif !

Pascal Giraud

21/ Minna Lindgren « Les petits vieux d’Helsinki font le mur », Points, roman finlandais.

à suivre

22/ Tarjei Vesaas « Le palais de glace », Babel, roman norvégien, 1963.

« Le palais de glace » est un conte sur une amitié absolue entre deux adolescentes dans un petit village isolé de la Norvège du début du XXe siècle. Siss et Unn les deux jeunes héroïnes du roman se découvrent une amitié secrète et passionnelle. Le passage de Unn dans le palais de glace, montagne de glace créée par un hiver rigoureux près de la rivière va s’avérer fatal. Siss n’aura alors de cesse de chercher à retrouver et comprendre la disparition de son amie…L’histoire est belle, la nature sauvage, l’écriture poétique, l’amitié pure comme cette glace à la fois merveilleuse et dangereuse qui constitue le palais de glace. Un roman à l’univers onirique, inclassable, à découvrir lors d’une soirée d’hiver enneigée sous la lumière chancelantes des bougies.

Pascal Giraud

23/ Arto Paasilinna « Le meunier hurlant », Folio, roman finlandais, 1981.

Gunnar Huttunen arrive dans un petit village isolé de Finlande pour reprendre le vieux moulin, inutilisé après la guerre et s’installer comme meunier. Gunnar est un grand gaillard, doux rêveur et légèrement illuminé et son comportement étrange, notamment ses hurlements en pleine nuit, commence à insupporter les villageois. Seule une jeune femme, conseillère rurale, Sanelma va prendre sa défense et essayer d’empêcher les villageois de se débarrasser du gêneur…S’ensuivra d’innombrables rebondissements, ou le talent de conteur de Paasilinna va faire merveille. Drôle, frais et émouvant, ce roman nous plonge avec plaisir dans la Finlande rurale, durant l’immédiat après deuxième guerre ou il ne faisait pas bon sortir du rang…Un vrai plaisir de lecture.

Pascal Giraud

24/ Sofi Oksanen « Purge », Le Livre de Poche, roman estonien, 2008.

Prix Fémina étranger de 2010, le roman de Sofi Oksanen se déroule en Estonie dans la seconde partie du XXe siècle. C’est à la fois un roman historique qui nous fait parcourir une partie de l’histoire on ne peut plus mouvementée de ce petit pays coincé entre la Baltique et la Russie qui se bat continuellement pour son indépendance. Mais aussi et surtout une histoire de femmes, de femmes estoniennes, fortes et courageuses mais ballotées par les heurts de l’histoire et les mauvais coups des hommes. Elles symbolisent ici la souffrance de tout un peuple. Les coups portés sont violents, le pays est rude, et la fraternité, l’amour des individus est bien mise à mal dans ce roman qui porte bien son nom, cinglant comme un hiver nordique.

Pascal Giraud

25/ Camilla Läckberg « La princesse des glaces », Babel noir, roman norvégien, 2003.

Voici le premier roman de Camilla Läckberg, celui qui l’a immédiatement propulsé dans les auteurs suédois à succès. Il se déroule dans une petite bourgade balnéaire nommée Fjällbacka au sud de la Suède. C’est ici que l’on retrouve Erica Falck, jeune femme écrivain en manque d’inspiration qui va se retrouver impliquée dans une affaire de double meurtre. Erica, copine d’enfance de la première des deux victimes sent au fur et à mesure de l’avancé de l’enquête policière, un nouvel élan dans son processus créatif. L’enquête avance à petits pas, le nombre de protagonistes se multiplie et les langues se délient tout doucement dans l’univers glacé de ce petit village qui cache bien des mystères et un passé macabre. Voilà un roman policier à suspens rondement mené, qui tient en haleine jusqu’au bout le lecteur. Du polar nordique efficace !

Edgar & Pascal Giraud

26/ Jensen Flemming « Imaqa », Gaïa, roman danois, 1999.

Ce roman se déroule au Groenland dans un petit village à l’écart, Nunaqarfik, où un professeur de danois de Copenhague, Martin, est muté pour apprendre sa langue aux autochtones. Lui-même n’imaginait pas le choc culturel qu’il allait devoir subir dans ce pays qui reste un pays constitutif du Royaume du Danemark. La découverte des us et coutumes des groenlandais est passionnante, on prend beaucoup de plaisir à connaitre et comprendre ce peuple des plus attachants. La lecture est très plaisante, l’histoire touchante, le pays décrit splendide. Un bien joli voyage proposé par Jensen Flemming.

Edgar Giraud & Pascal

27/ Mo Malø « Qaanaaq », La Martinière, roman français, 2018.

Dans ce roman policier qui se déroule entièrement au Groenland, l’enquête menée par un inspecteur natif mais adopté par des parents danois dès l’âge de trois ans, nous plonge dans la vie des habitants du vaste pays blanc. L’enquête porte sur le meurtre de quatre ouvriers de plateformes pétrolières, elle est particulièrement complexe car elle mêle affaires politiques, affaires économiques, et traditions locales. Ce roman, très prenant, permet la découverte de ce pays qui nous est bien lointain. Passionnant !

Edgar & Pascal Giraud

Plus quelques lectures qui ont suivi le voyage…les voici,

28/ Roy Jacobsen « Les invisibles », Folio, roman norvégien, 2017

L’histoire se déroule dans la petite île de Barrøy au sud des Lofoten au début du XXème siècle. Y vivent les quelques membres d’une famille soudée, dont l’élevage de quelques bêtes et la pêche artisanale sont les seuls moyens de subsistance. Leur vie est faîte de joies simples, de beaucoup de labeur, de peu de mots, de rares échanges avec les îles environnantes, le tout en permanence sous l’influence d’un environnent des plus rudes. Le regard que porte ces quelques individus, auxquels on s’attache très vite, à la force et à la beauté du paysage environnant nous porte, et le lecteur se retrouve bien vite à leur côté comme immergé dans ce monde rude et beau. Le texte est très beau, Roy Jacobsen s’affirme comme un auteur redoutable pour nous entrainer avec lui dans son monde. Un texte incisif, précis, porté à sa plus simple expression, comme ses personnages, voilà le cocktail gagnant utilisé par l’auteur pour nous embarquer. Rude et beau comme un hiver norvégien !

Pascal Giraud