L’histoire d’Helsinki

Mercedi 14, jeudi 15 et vendredi 16 novembre 2018 : Helsinki. 7° nuages.

Un peu d’histoire…

Helsinki est une ville jeune, fondée en 1550, et resta durant longtemps une petite bourgade. Ce n’est qu’en 1748 que commença sa réelle ascension : la Suède ayant dû céder cette année-là un vaste territoire (notamment la Carélie) à la Russie, décida de construire (avec une importante contribution financière du roi de France Louis XV) une forteresse, au large d’Helsinki, pour protéger les provinces orientales du royaume. La forteresse maritime Svéaborg (en finnois Suomenlinna) fut une des plus grandes en Europe (nous la visiterons ce dimanche…). Quelques décennies plus tard, en 1809, au milieu des tourmentes européennes, la Finlande fut annexée à la Russie. Cette ancienne province suédoise obtint le statut de Grand Duché et Helsinki devint trois ans plus tard sa capitale. La construction de la ville telle que nous la connaissons a également commencé alors. Le centre néoclassique date de cette époque. A la fin du 19ème siècle, Helsinki se développa rapidement, dépassant le seuil de 100.000 habitants, et elle se transforma à grands pas en une ville européenne moderne. La Finlande déclara en 1917 son indépendance et eut tout naturellement Helsinki pour capitale. Les deux décennies de paix ont permis de construire de nouveaux quartiers d’habitations et à Helsinki de grandir. Les deux guerres mondiales ont impacté la ville mais sans importants dégâts.

Aujourd’hui, elle compte parmi les villes les plus sûres du monde et où il fait particulièrement bon vivre. Elle réunit  un paysage maritime, une infrastructure efficace et un apport multiculturel. Helsinki est le centre d’une agglomération économique régionale de plus de 1,4 million d’habitants et quelque 745.000 emplois (soit presqu’un tiers des emplois de tout le pays). Helsinki a recensé au mois d’août 2012 son 600.000ème habitant. Elle se situe en tête des capitales de la Mer Baltique, dont Oslo (Norvège), Copenhague (Danemark), Tallinn (Estonie) ou Vilnius (Lituanie).

A Helsinki on parle les deux langues officielles de la Finlande, le finnois et le suédois, et très souvent aussi l’anglais (nous l’avons vérifié !).

Bon, nous avons donc profité de ces 3 jours pour arpenter la ville et visiter le Musée municipal d’Helsinki qui retrace de façon ludique l’histoire de la ville. Le musée se trouve dans le très beau quartier historique de la ville,1db5319d-b622-4b0f-8f14-9d3b8c6b27b0.jpg

On y a joué à l’école façon année 50,16417e17-059e-4a70-9c37-4ac2ebd05107.jpg

Mon dieu un téléphone à fil !4cf95cec-e63c-45d2-be45-d715904cdd20.jpg

Anne et Edgar « déguisés » en habitants du début du 20ème…1d46b28f-badd-42f5-87f1-afb97a7793e0.jpg

On s’amuse…316ee55b-78d4-45ad-b817-53fe2d31f7b6.jpg

Exposition « Fear » !48692155-b85e-4479-be4e-6e854e6ecabe.jpg

Pause café, ici au Roasberg, excellent,27830b79-0055-4346-a3e3-0261d16c2ec6.jpg

Demain, on prend la route pour la très jolie ville de Porvoo, à quelques encablures d’Helsinki pour y passer la journée, annoncée très ensoleillée 🙂

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s